26 mars 2013

Petites catastrophes (fashion) en tout genre

Hi everyone !

Ce matin étant victime d'un aléa courant dans l'univers impitoyable des vêtements, je voulais m'attarder sur ce sujet aussi rageant que trépident: les catastrophes fashion.

Il en existe en tout genre, et leur particularité est d'apparaitre au moment le moins adéquat possible. En général, ils provoquent ce genre de réaction :




Vous voyez de quoi je parle ? Non, toujours pas ? Alors on est parti pour une petite liste... non exhaustive bien sûr.


Catastrophe #1 : le collant filé.

Celui-ci est Un Classique. 

Il suffit d'un rien. On court pour attraper le bus, on s'assoit sur un banc, on se lève un peu trop brusquement, on tombe parce qu'on ne sait pas marcher en talons et la catastrophe arrive : le collant est filé.  Parfois, nous n'avons même pas le temps de l'enfiler jusqu'au bout que ce petit diable n'est déjà plus praticable et est bon pour la poubelle.

 

Alors oui, il y a des filles  incroyablement organisées  d'une autre dimension qui ont constamment DEUX paires de collants sur elles, voire un legging et qui de toute manière sont toujours épilées. Inutile de vous préciser à quelle catégorie j'appartiens.

Catastrophe #2 : le pull qui tient trop chaud.

C'est définitivement le petit désastre le plus pénible.

C'est le matin, on est un brin en retard et on met la première chose qui nous tombe sous la main, à savoir un tshirt thermique, un pull à grosse maille et un cardigan en laine tricoté par sa grand-mère. Seulement voilà, dans notre hâte, on n'a pas pensé au réchauffement climatique (ou on a oublié que c'était le printemps) et il se trouve que dehors, il fait CHAUD (alors qu'il faisait au moins -15 degrés la veille). On est donc parti pour une journée à sentir l'âne mort, à ne pas trop lever les bras et éviter les mouvements amples (ce qui nous fait encore plus transpirer et aggrave notre cas, cercle vicieux quand tu nous tiens). Aussi, on prie pour que notre collègue d'1,55 mètres ne nous demande pas d'attraper le carton sur l'étagère juste là-haut. Bon, bien sûr elle le fait. Et là, on a les boules mais on reste digne et polie.

Catastrophe #3: la jupe/robe coincée dans la culotte.

Celle-ci mérite surement la palme de la catastrophe la plus embarrassante

Situons le contexte. Après la pause déjeuner, voire pendant un rendez-vous, on s'absente quelques minutes à peine pour aller soulager sa vessie et on revient à table/à son bureau comme une bien heureuse, en se sentant légère et innocente comme l'agneau qui vient de naitre. Ce dont on ne se doute pas c'est qu'on ressemble à ça....


 
Heuu....

Cela se passe de commentaire. Toute notre réputation est à refaire après ça. Sinon dans l'immédiat, si vous cacher sous la table jusqu'à la tombée du jour n'est pas une option, vous pouvez essayer la cagoule.


Catastrophe #4 : le vernis craquelé.

Celle-ci est la plus frustrante

Bon voilà, j'avoue contrairement à ma pote Mathy, je n'ai jamais été une pro du vernis. C'est inévitable, à chaque fois que je prends ce tout petit pinceau dans mes mains de géantes, j'ai les mains tremblotantes et je crains le pire.   

A chaque fois, je me réserve 2 bonnes heures, j'écarte tous les objets qui pourrait être néfastes et j'essaye d'avoir une personne particulièrement serviable à mes côtés en attendant que mon vernis sèche ( "tu peux m'ouvrir la porte/ ramasser mon stylo/me faire des lasagnes/ répondre au téléphone pour moi/me gratter l'épaule droite s'il te plait?" *sourire bright*).  

Autrement dit, pour moi la pose de vernis est un exploit en soit. Alors quand mon vernis fait des siennes (après 5 minutes) ou que mon ongle se casse alors que je n'ai rien demandé au monde, mon unique envie est de me taper la tête contre les murs et hurler à l'injustice et à la théorie du complot. Un peu comme lui.


 

Bah ouais. INJUSTICIA.


Castastrophe #5 : le rouge à lèvre sur les dents.

Clairement, le désastre le plus moche.

En bonne adepte du rouge à lèvres, je suis très familière avec cet incident *looong soupir*. Eh bien sûr, pas une seule âme charitable ou un ami pour vous dire que vous ressemblez à la sorcière de Blanche Neige et les 7 nains alors que ça fait une heure que vous draguez le barman en souriant à tout va. Dans ces cas-là, quand vous vous rendez enfin compte de la duperie, je recommande des solutions radicales.


 

....

(Avouez-le, vous aussi vous rêvez en secret de pouvoir le faire un jour ! ) 

Petite conclusion :

Comme dit plus haut, ces petits incidents arrivent toujours quand on s'y attend le moins et cette liste est non exhaustive. Oui c'est vrai, on aurait aussi pu évoquer la culotte trop petite qui se coince inlassablement dans les fesses (et le moment où on la remet en place), le jean qui descend, l'oubli de parapluie qui fait qu'on ressemble à un caniche à la fin de la journée, le mascara qui coule et la tête de panda... Et j'en passe. 

Tout peut arriver à tout instant. Alors un petit conseil pour les prochaines fois : on respire calmement (et sans postillonner sur son voisin d'en face) et on garde notre dignité (dans la mesure du possible). Et on prend exemple sur Ross :


 

UNAGI. Plus jamais ne crains.

+++ Eli.

PS : ça vous a plus ? Le précédent décryptage c'est par ici

9 commentaires:

  1. Ou quand tu t'aperçois en fin de journée que tu avais une énorme trace blanche (sortie de nulle part) sur ta robe noire, sur les fesses !!!!! Ces petites surprises que te réservent la vie!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha ! Oui celle là n'est pas mal non plus !
      ;)

      Bises !

      Supprimer
  2. Such a lovely post, I like these pictures so much! :)

    Visit my blog? xx Miss Beatrix (http://missbeatrix.blogspot.com)

    RépondreSupprimer
  3. Ton article m'a bien fait rire :) Les collants filés franchement c'est une plaie, surtout au prix où on les paye :( Et le coup de la robe coincée dans la culotte (enfin, en l'occurrence dans le collant) ça m'est déjà arrivé une fois au lycée, grand moment de solitude ^^

    RépondreSupprimer
  4. le coup des collants ! j'deteste ! surtout quand tu es à la bour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos comms les filles ! Bisous ! Eli

      Supprimer
  5. le rouge à lèvres sur les dents, je peut te dire que çà me connaît!!! j'essaie même plus de surveiller, j'suis résignée! On ne peut pas lutter contre ce genre de fatalité!!!:) Des bisous sucrés!!!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha ! oui moi aussi je me dis que je devrais abandonner des fois ! ^^
      Bises !
      Meric pour ton comm !

      Supprimer
  6. Coucou,

    J'adore, super article !
    En tout cas, tu as tellement raison, surtout pour le rouge à lèvre !

    Sarah, http://sarahmodeee.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer