29 oct. 2014

Bye october !

Good-morning-pretty-blog-mode-lyon

Hello les amis !

L'heure du dernier look du mois d'octobre a sonné ! A cette occasion, quoi de mieux qu'une ballade dans le parc, des feuilles mortes, de la nature, du beige et du bordeaux ? Rien j'vous l'dis, rien !

Ce mois d'octobre fut à la hauteur de toutes mes espérances et je dois dire que ce début d'automne a tenue toutes ses promesses.  La créativité a été au rendez-vous, j'ai beaucoup photographié, écrit, publié, communiqué, imaginé et qu'est-ce que ça fait du bien ! 

Mais surtout (surtout!) vous avez été au rendez-vous mes petits lecteurs ! Merci    


good-morning-pretty-blog-mode-lyon

Pour ce dernier look du mois d'octobre, je vous montre cette petite robe noire, nouvelle venue dans mon dressing, que j'ai eu la chance de trouver chez C&A pour une quinzaine d'euros ! Et vous savez quoi ? Le destin voulait qu'elle et moi, nous nous rencontrions puisqu'elle était la dernière dans ma taille, totalement cachée entre deux pulls dans un rayon mal rangé.  C'est fou comme le hasard fait bien les choses !

Le jour de cet achat (il y a dix jours) j'ai aussi un acheté le bonnet le plus mignon du monde mais mon étourderie a sévi et j'ai déjà perdu mon nouveau petit bébé ! Quelle tristesse ! Je vous retrouve donc sans bonnet mais avec le sourire et une pêche digne d'un lundi matin

Bonne fin de semaine !

Bises, Eli

 PS: si vous n'arrivez vraiment plus à vous passer de moi, vous pouvez me retrouver sur Insta !

Good-morning-pretty-blog-mode-lyon

Blog-mode-lyon-good-morning-pretty

good-morning-pretty-blog-mode-lyon



good-morning-pretty-blog-mode-lyon



Robe - C&A 
Boots - New Look 
Sac - Asos 
Écharpe - Zara


Rendez-vous sur Hellocoton !

24 oct. 2014

Se réorienter après 5 ans de droit... Rêve ou réalité?

Hello la blogo! 

Ma réorientation a été LE sujet brulant dont je voulais vous parler depuis un bon petit moment. Enclenchée l'année dernière (à peu près au mois de janvier/février), il a fallu m'armer de patience pour voir mon petit projet fleurir et se concrétiser afin de pouvoir l'évoquer ici. Je vous mets tout de même en garde, le projet est en route mais en est encore au stade de prémices et ne fait figure que de témoignage, pas de vérité absolue, et à ce titre n'engage que moi. Ça risque d'être  un peu long mais je vais essayer de faire court, j'espère que vous serez toujours là à la fin de mon récit ! (sinon, merci quand même d'avoir essayé de me lire!). Voici donc comment je me suis réorientée après un master en droit.

Mon parcours en 2-3 mots (ou presque).

Comme l'indique le titre, j'ai fait du droit pendant 5 ans (même si la dernière année ne compte pas vraiment) et je cherche aujourd'hui à me réorienter pour donner vie à mon grand rêve: travailler dans la mode. 

Après un bac ES mention B et un échec au concours d'entrée des IEPs, je m'inscris en fac de droit sans grande conviction -"parce que ça mène à tout"- et commence à suivre des cours abstraits et particulièrement  rébarbatifs. Je bouffe du droit pendant trois ans et valide ma licence tant bien que mal jusqu'à la libération : mon année d'Erasmus à Stockholm. Là-bas, tout change : le rythme est soutenu mais totalement différent. J'étudie le droit international en master 1 et pour une fois, les études ne se résument pas à passer des heures en cours et accumuler un savoir qui ne me servira que pour les examens. Ici, il y a beaucoup de travail de recherche et de réflexion, en groupe ou personnel, et beaucoup moins d'heures de cours et franchement, je revis. 

Malheureusement, puisque toutes les bonnes choses ont une fin, après cette année merveilleuse, je suis de retour en France et me retrouve face à une réalité dont on parle peu : je ne suis admise dans aucun des huit masters 2 auxquels j'ai postulé. Je me lance donc dans un second master 1, bien que j'aie validé mon année à Stockholm. Je travaille d'arrache-pied mais je déteste ce que je fais et c'en est trop. Je décide enfin de m'écouter et d'essayer de trouver une porte de sortie. 


 .
 
Qu'est-ce qui m'a freinée ? Et... qu'est-ce qui m'a décidée ?

Cela faisait des années que je n'aimais pas ce que je faisais et que le simple fait d'aller en cours (qui plus est dans des amphis bondés et impersonnels) revenait à une torture quotidienne. Mon année Erasmus m'a permis de me rendre compte, même si je m'en doutais depuis longtemps, que j'ai besoin de créativité dans ma vie de tous les jours. Or, en droit, c'est difficile à trouver. Certains y arrivent mais j'ai eu beau chercher et essayer, mon imagination restait tristement cloisonnée entre les pages de mon code civil. 

Alors vouloir être créative au quotidien, c'est bien beau, mais à ce stade-là, alors que j'avais un bac +4 en poche et des années de dure labeur derrière moi, la question s'est réellement posée : est-ce vraiment raisonnable d'abandonner maintenant ? La réponse pour moi était évidente et c'était non. Certaines personnes arrivent à recommencer à zéro et font fi de leur passé pour mieux rebondir. Pour moi, repartir à zéro était tout simplement inenvisageable.

Je me suis donc mise à chercher des moyens d'intégrer un peu de "fantaisie" à mon parcours juridique pour atterrir dans l'industrie dans l'industrie de la mode sur le long terme. J'en parle à beaucoup de gens autour de moi, qui me soutiennent, mais n'ont pas vraiment la solution miracle. Alors, je prends mon courage à deux mains et prends rendez-vous avec une des conseillères en orientation de la fac. Nous sommes en février 2014 et je ne vous cache pas que j'ai un peu la frousse d'aller voir cette inconnue et lui avouer qu'en fait le droit, même après quatre ans et demi, c'est pas trop, trop mon truc et qu'en réalité, moi, ce qui me branche pas mal, c'est la mode. Toujours cette même peur d'avoir l'air futile.... 

Bref. Avant d'aller voir la gentille madame, je me renseigne beaucoup et vois qu'il y a des formations (master 1 ou 2) pouvant totalement s'adapter à mon "profil", notamment en management, et pouvant me permettre sur le long terme de travailler dans la mode et d'enfin allier créativité et intellectuel au quotidien.



Le rendez-vous avec la conseillère se passe étonnamment bien et à aucun moment je ne me sens jugée. Elle me dit que mon parcours tient la route et qu'à m'écouter, on comprend pourquoi je souhaite me réorienter ou du moins, "compléter ma formation". A m'écouter, on me comprend, oui, mais à lire mon CV, pas vraiment. C'est ici que ça coince, me dit la madame de l'orientation. Il faut que mon CV reflète mon envie d'aller vers ces métiers plus créatifs -malgré ma formation juridique- pour que mon profil intéresse les directeurs de master 2 auxquels je veux postuler. Elle me conseille donc d'obtenir un ou deux stages de moins de deux mois dans un domaine qui m'attire.


Tout ça veut dire trouver un stage dans la mode, donc... Autant dire le parcours du combattant! Surtout avec mon profil... Mais je reconnais volontiers qu'elle marque un point: pour avoir l'air crédible, j'ai besoin d'un minimum d'expérience

Suite à notre rendez-vous, j'enclenche donc les recherches et finis par trouver un stage d'un mois en communication et marketing à Paris (je vous passerai les détails des barrières administratives énormes auxquelles je me suis heurtée afin d'effectuer ce stage).

En parallèle de mon stage, je commence à postuler à des masters 2 en management et me prépare à passer plusieurs concours (Tage mage, SIM, TOEIC...). Tout ce que j'apprends à cette occasion est assez différent de ce que j'ai pu connaitre en droit mais le défi me plait et me motive.  

Aujourd'hui, mes chances de réussite....

Après mon stage à Paris et mes candidatures en master 2, j'obtiens finalement deux réponses positives et honnêtement, cela parait peu, mais cela dépasse déjà toutes mes espérances! Aujourd'hui, je suis donc en master 2 de management général et en plein processus de réorientation. Les cours me plaisent et me parlent, je me sens moins cloisonnée qu'en droit et je suis vraiment heureuse de mon choix.

Comme je vous le disais en préambule, je n'en suis qu'à la première étape de ma réorientation, le plus dur reste à faire et j'en suis parfaitement consciente. Il me faut évidemment valider cette année de master 2 et surtout, obtenir un stage de fin d'année. Pour être honnête, c'est l'étape qui m'inquiète le plus. 

Pour la suite, j'ai l'intention de postuler à un second master 2 l'an prochain ou même à un MBA afin de réellement me spécialiser en management de la mode et apprendre les bases de l'industrie car j'en ai vraiment envie. Je n'avais jamais envisagé de faire un parcours universitaire si long mais la motivation étant là, je préfère me donner toutes les chances de réussite.  

Pour plus tard, je ne me vois absolument pas devenir styliste ou modéliste, même si ce sont les premiers métiers auxquels on pense quand on parle de "travailler dans la mode". En réalité, plusieurs métiers  m'intéressent  et correspondent bien à mon profil (l'industrie de la mode est très vaste). C'est donc plutôt vers des fonctions de "dirigeant" ou de "tête pensante" que je me dirige. 

Et vous ? 

Peut-être vous êtes vous retrouvés dans une situation similaire, alors sachez (si vous avez besoin de petits conseils) que rien n'est figé. Notre génération a cette chance (même si c'est encore difficilement accepté socialement) de pouvoir changer d'orientation comme de chemise (j'exagère à peine). La première étape est de cerner votre besoin. Par exemple, certains de mes amis juristes n'ont pas spécialement apprécié leurs années de licence ou leur année de master 1 mais se sont révélés passionnés et engagés en master 2 ou même avec leur premier job/stage. Peut-être avez-vous besoin de plus de concret et de pratique ? Ou au contraire de plus de réflexion ? 

Si vraiment, la perspective de continuer dans votre filière vous fait vomir alors, cherchez à élargir vos horizons. Non pas forcément en passant du droit à la couture ou de la médecine à l'anthropologie (même si rien n'est impossible) mais plutôt en cherchant à compléter votre bagage intellectuel par une double compétence. Le but étant que cette double compétence, sans forcément nier votre formation actuelle, vous apporte ce qu'il vous manque actuellement. Pour moi, c'était la créativité et l'entrepreneuriat, pour vous, cela peut être totalement différent. Je pense qu'une des choses les plus importantes (et les plus difficiles quand on n'a pas forcément le réseau qui va avec...) est de faire des stages. Les stages restent un excellent indicateur afin de s'orienter et savoir ce qui nous plait ou pourrait nous plaire, ou au contraire savoir ce que l'on déteste. 

Et puis, personnellement, je me suis posée cette question : est-ce que ça en vaut la peine ? Est-ce que ça vaut la peine de prendre un risque, de tout recommencer, de se lancer dans le vide et se faire confiance ? Pour certains, la réponse sera "non pas vraiment" ou "oui, peut-être" ou encore "oui, absolument". 

Pour moi (et ce n'est que moi) cela valait la peine à 100%.

Take at least one.
Tentez votre chance.


J'espère que ce récit vous aura plu jusqu'au bout ! 
A bientôt, Eli

Rendez-vous sur Hellocoton !


21 oct. 2014

Mon blog ne fait pas la Une... C'est grave docteur?

Hello la blogo ! 

Depuis que je vous ai avoué être un peu honteuse d'être blogueuse mode, je n'ai plus vraiment pris le temps de vous faire part de mes réflexions sur la blogo, par manque d'inspiration quant au sujet à aborder. Puis finalement, après une conversation entre blogueuses tout à fait inattendue, le sujet de la remise en question (auquel j'avais pourtant déjà pensé) m'est venu naturellement.

20 oct. 2014

Monday's comfy outfit

blog-mode-lyon-good-morning-pretty

Hello la blogo ! 

Qui dit lundi, dit grosse-flemme-de-la-mort-qui-tue-et-zéro-envie-d-aller-en-cours (rien que ça), et pour lutter contre l'appel quasi irrésistible du lit et de la grasse mat' rien de mieux que de se blottir dans un maxi cardigan tout douillet, parfait pour l'automne et pour se motiver un bon coup! Et en même temps, me direz-vous, qui a vraiment besoin d'aide à la motivation -à part les flemmards comme moi- avec une météo pareil ? (vous pouvez lever la main, je ne juge persone!)

La semaine commence sous un soleil et une chaleur aussi agréables qu'indécents, et j'en suis toute déboussolée ! Qui eut cru qu'un look pull+cardigan (autrement dit, the combo de l'automne) serait totalement hors-sujet un 20 octobre, pour cause de réchauffement climatique ? C'est à se demander où va le monde... 

Pour la petite histoire, j'ai ce cardigan depuis la nuit des temps (au moins) et j'ai même failli m'en débarrasser à plusieurs reprises pour finalement me rappeler les paroles sages de ma mère ("On ne jette pas la  vieille casserole, Eli") et me raviser. Je ne sais pas si porter ce cardigan inlassablement suffira à me donner envie d'aller en cours et me motiver pour la semaine à venir mais ce qui est sûr, c'est qu'avec je me sentirai so fancy et définitivement prête à fouler les couloirs de la fac  même un lundi huit heures, avec une presque nuit blanche dans les dents, sourire ultra bright aux lèvres, parce que je le vaux bien (méthode Coué, bonjour) !

Alors dites-vous bien, mes jolies lectrices, on est lundi, la semaine risque d'être longue mais c'est pas grave car le power et le swag sont avec vous en toutes circonstances, parce que c'est l'automne, qu'il fait incroyablement beau, que vous des lectrices géniales et parce que, tout simplement, vous êtes fantastiques, cqfd

Bonne semaine !

Bises, Eli  

PS: vous pouvez toujours voter pour moi aux Golden Blog Awards, si ça vous dit ;) Et vous pouvez même me retrouver sur Insta !

Blog-mode-lyon-good-morning-pretty

Blog mode lyon





Pull - C&A 
Jean - H&M 
Boots - La Redoute 
Gilet - Vieux comme le monde



Rendez-vous sur Hellocoton !


16 oct. 2014

Les tendances lingerie chez Lemon Curve*

Hello les filles ! 


Je reviens aujourd'hui avec un article orienté shopping, puisque le thème abordé sera la lingerie. Le site Lemon Curve m'a proposé de prolonger notre partenariat et à cette occasion, je me suis penchée sur les tendances en matière de sous-vêtements pour cet automne/hiver, ce qui m'a permis de rêver à des tiroirs de sous-vêtements un peu mieux remplis. 

Comme vous le savez peut-être, mon expérience avec Lemon Curve a été 100% positive et parmi les marques et les produits proposés cet été, j'ai eu beaucoup de coup de coeur à des prix totalement abordables.

Lors de ma dernière commande, j'avais opté pour un ensemble Dim, frais et girly (parfait pour l'été!) et, sans surprise, je suis retournée vers cette marque pour trouver mon bonheur. J'ai donc pu choisir cet ensemble, dans un style assez différent, plutôt simple mais élégant et avec des détails travaillés. J'ai trouvé leur collection très actuelle, proposant des modèles confortables et féminins à la fois, sans en faire trop. 

J'ai cru remarqué que la tendance en termes de lingerie pour cette saison, oscillait entre le sexy subtile et assumé d'une part, et la romance vintage d'autre part. Voici donc ma petite sélection, orientée sur ces thèmes-là!


 Pour la tendance noir sexy:

1. Soutien-gorge "Rosalyne" Agent by Agent Provocateur
2. Soutien-gorge "Black" Lemon Boudoir 
3. Soutien-gorge "Sangria" Mimi Holliday 


Pour la tendance romantique et vintage : 

1. Soutien-gorge "Joueuse" Billet Doux
2. Soutien-gorge "Idylle parisienne" Aubade 
3. Soutien-gorge  "La vintage" Rosy 


J'espère que cette sélection vous plaira ! 

Bises, Eli 

*article en partenariat

15 oct. 2014

Les silhouettes de la semaine #Chapeaux

Hello la blogo !


Bienvenue pour une nouvelles édition des SDS! Aujourd'hui focus sur les couvre-chefs, tendance phare de cette saison ! Que ce soit le borsalino, la capeline ou même le panama, cet automne, notre allié est définitivement le chapeau. Les blogueuses l'ont déjà adopté, dans des styles très différents, et voici mes coups de cœur.

#1

Masha opte pour un look preppy/boyish aux couleurs d'automne, parfait pour la saison. Bien sûr, le manteau bordeaux est THE must have! Si vous aimez l'automne et les feuilles mortes, je vous conseille de cliquer pour voir toute sa séance photo, qui est très réussie.

#2

P1100588
La blogueuse d'Un concept mode (ou N. Le blog) offre pour un look similaire à celui de Masha, aux accents frenchie et chic. La capeline, toujours élégante, complète son look à merveille.


#3

 

Have a fashion break

Pas étonnant de retrouver Stéphanie dans cette sélection, elle qui ne quitte jamais ou presque ses couvre-chefs ! La blogueuse frenchie signe un look sexy, rock et très tendance cette semaine! Assez osé et très pointu, j'ai eu un vrai coup de cœur pour sa tenue, où selon moi, tout marche.

#4



Juliette Kitsch

Juliette pour sa part, joue à fond la carte de la féminité avec une jupette et talons, le tout complété d'un maxi-pull doudou, que j'ai bien envie de lui voler.

#5



Tokyo Banh Bao

 Tokyo BB a LE détail qui tue tout et qui forcément me plait : les sneakers ! Bordeaux, en plus ! Autant dire que je suis à 200% convaincue par cette tenue! ;) 

 #6

 

 She wears fashion.

On termine avec un look féminin aux touches bohèmes, signé par la londonienne Kavita. Ici, le maxi kimono, les chaussures et le chapeau sont les pièces maitresses de la tenue. Si on veut reproduire le look, on opte pour un kimono, des franges, et des couleurs automnales.
 
 

13 oct. 2014

Frenchie Michael Jackson

good-morning-pretty-blog-mode

Hello mes petits lecteurs ! 

Comment ça se passe de votre côté de la France ? Pas trop lassés de cette pluie incessante ? Pour ma part, ces dernières semaines  ont été très tranquilles. On a profité des dernières douceurs météorologiques, on a commencé à réviser pour les exams qui approchent déjà et, oui je l'avoue, on a discrètement pointé le bout de son nez chez New Look pour ressortir avec ces petites derbys luisantes, ô combien parfaites et "oh-so-British".

Depuis que je les ai, je ne rêve que de petites chaussettes à pois, à faire dépasser nonchalamment d'un jean, ainsi que de jupettes façon uniforme à l'anglaise et bien sûr, je ne peux plus vivre sans un chapeau en feutre, atout idéal pour compléter la panoplie du look londonien. 

En attendant de ressembler à une compatriote d'Harry Potter digne de ce nom (et de me ruiner pour y arriver), je me la joue façon MJ avec mon pantalon de tailleur et mes nouveaux cheveux. Pour ne pas trop en faire non plus et parce qu'une pointe de patriotisme me rattrape, j'arbore fièrement mon pull Petit Bateau Sport (dans le genre plus-français-tu-meurs y'a pas) et vêtue ainsi, je me sens prête à faire mon plus beau moon walk, cheveux au vent, sur des airs de Billie Jean -mon nouveau surnom, obviously.

Qu'est-ce que vous pensez de mon petit look British/Michael Jackson ? 

Kisses, Eli

N'oubliez pas, vous pouvez également me suivre sur Instagram/Good Morning Pretty

PS: si ça vous branche, vous pouvez voter  pour Good Morning Pretty pour les prochains Golden Blog Award (même que tu peux me soutenir une fois par jour ♥)  ==> Golden Blog Award/Good Morning Pretty 

good-monring-pretty

 


Pull - Petit Bateau
Veste - Etam (old collection)
Pantalon - New Look 
Chaussures - New Look 
Pochette - La Halle 


Rendez-vous sur Hellocoton !


8 oct. 2014

La contre-attaque pastel

Good-morning-pretty-blog-mode-lyon

Hello la blogo ! 

Comment se passe début d'automne pour vous ? 

Pour moi, l'heure est grave: j'ai ressorti mon éternel pantalon rose poudré et vous savez ce que ça veut dire ? Ca veut dire qu'un été habillée en total look noir n'aura pas suffit à soigner mon addiction au pastel et aux couleurs douces. Bonjour, beige de mamie et rose de fillette, je ne rêve que de robe rose de princesse et de jupette virevoltant à la brise d'automne et découvrant délicatement mes gambettes. Comme on dit, chassez le naturel et il revient au galop ! 

Ma wishlist n'en finit plus de s'allonger, à mon plus grand désespoir, et il va falloir m'armer de patience (ou gagner au loto) pour pouvoir enfin céder à toutes mes envies futiles! 

Et vous, quelle tendance vous attire cette saison ? 

Bises, Eli 

PS: Si vous souhaitez voter pour moi aux Golden blog awards c'est ici : Golden Blog Awards/GMP

blog-mode-lyon-good-morning-pretty

blog-mode-lyon-good-morning-pretty






Pull- H&M 
Pantalon - New Look 
Ballerines - Asos 
Pochette - La Halle 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 oct. 2014

Tenue professionnelle & power dressing dans les séries


Découvrez et adoptez le power dressing à travers les looks des héroïnes de séries, décryptés par mon invitée la journaliste Normandie Hoche.



D’origine parisienne, Normandie Hoche est une journaliste expatriée à Londres depuis quatre ans. Passionnée par la musique et la mode, elle écrit sur ces deux sujets et travaille comme rédactrice pour le site Farfetch qui regroupe en ligne les stocks de près de 300 boutiques prestigieuses à travers le monde.




L’été indien a beau faire le malin, la rentrée est déjà bien entamée et il est temps de songer à se rhabiller pour l’hiver. Je ne parle pas des sweat-shirts, jeans boyfriend, sneakers, manteaux oversize et autres vêtements cocons… Non, il s’agit maintenant de passer aux choses sérieuses et de se constituer un dressing pro pour s’imposer au boulot : un power dressing !


Et ce ne sont pas les designers qui vont nous contredire, puisque la femme forte est représentée, depuis plusieurs saisons, sur les podiums des plus grandes maisons, dont Céline et Stella McCartney. Pour l’automne-hiver 2014 : les épaules s’agrandissent et la taille est marquée, pour créer des silhouettes élégantes et pleines d’assurance, comme celles des warriors en treillis d’Isabel Marant ou celles des working girls eighties de Balmain.

De gauche à droite défilés automne-hiver 2014 Hugo Boss, Maison Martin Margiela, Vivienne Westwood Red Label, Balmain.


Le power dressing est également très représenté sur le petit écran. Il a envahit les armoires d’héroïnes de séries centrées sur le thème du pouvoir. Ainsi, ce style vestimentaire a participé à l’émergence d’un nouveau type de personnage : l’anti-héroïne. Puissante, ravissante et, souvent, sans pitié.


Chemise + jupe crayon
Claire Underwood dans House of Cards


Robin Wright alias Claire Underwood


La chemise et la jupe crayon sont la base du vestiaire professionnel. Claire Underwood, la femme du véreux vice-président américain dans House of Cards, l’a bien compris. A plusieurs reprises, elle moule sa silhouette de rêve dans une jupe crayon noire Dolce & Gabbana, portée avec une chemise blanche ou bleu ciel. Ce personnage a un dressing assez réaliste puisque, contrairement à de nombreuses héroïnes qu’on ne voit jamais avec la même tenue, Claire Underwood porte les choses plusieurs fois, comme les gens normaux ! Il faut dire qu’elle a bien choisi ses “basiques”, parmi lesquels une paire d’escarpins Pigalle de Louboutin et un sac Muse Saint Laurent qui n’est plus produit. Trop VIP…






Robe ajustée
Jessica Pearson dans Suits


Gina Torres alias Jessica Pearson


C’est la seule personne qui fasse trembler Harvey Spector, le charismatique avocat qui résout tous les cas et fait chavirer les coeurs dans Suits. Il faut dire que du haut de son mètre 80 et de son poste de managing partner, Jessica Pearson fait peur. Et pour ne rien arranger, elle porte des robes de créateurs très près du corps (comme le modèle Antonio Berardi ci-dessus) qui accentuent son imposante silhouette de lionne-lianne. Elle en a d’ailleurs une collection si impressionnante qu’on se demande si elle ne passe pas son temps à faire du shopping au lieu de bosser !




Colonne de gauche : robe House of CB London, sac Lanvin chez Profilefashion.com (modèle Trilogy, utilisé par Jessica Pearson dans la série)
Colonne de droite : manteau Marks & Spencer, boots Uterque


Tailleur-jupe glamour
Joan Holloway dans Mad Men



Christina Hendrix alias Joan Holloway


Joan Holloway, ou l’irrésistible ascension de la secrétaire sexy. De son rôle d’office manager quand la série démarre à son statut de partner dans une des agences de pub les plus prisées de New York, la rousse plantureuse gravit les échelons avec ruse et sex appeal. A la fois tendre et ferme, soumise au bon vouloir des hommes mais aussi libre et bien dans ses formes : l’évolution de son personnage fait écho à la libération féminine pendant les années 60. Une liberté servie par une silhouette atypique et provocante, tantôt objet tantôt outil, moulée dans des tailleurs rétro et colorés.



Colonne de droite : blazer H&M, jupe H&M, chaussures Topshop


Tailleur-pantalon strict
Olivia Pope dans Scandals


Kerry Washington alias Olivia Pope


Et enfin, puisque toutes ces femmes portent un peu la culotte, voici un look incluant un pantalon : le tailleur d’Olivia Pope. Petite par la taille, l’héroïne de Scandals a tout d’une grande ; notamment une mission de RP auprès du président des Etats-Unis et une garde-robe à la hauteur du job. Habillée par des maisons expertes en tailoring telles que Armani ou Dior, la jolie Kerry Washington arbore des vêtements aux teintes neutres et aux coupes impeccables, souvent droites et strictes. Un style intemporel, à la pointe de l’élégance.
Pour un tailleur plus casual, comptez sur les versions loose et fluides, en vogue cette saison, et troquez vos stilettos contre une paire de Stan Smith !



Vous l’aurez donc compris, il ne vous reste plus qu’à trouver des chaussures pointues, une jupe crayon, une chemise blanche, un tailleur, un manteau long et un cabas large, et à vous le power dressing ! Allez, au boulot !



Un grand merci à Normandie pour cet article complet sur le dressing workwear de nos actrices de séries préférées!